Le maître d'oeuvre

Publié le par RISKY

 

Un architecte pourquoi ?
  • Parce que vous avez votre façon de vivre et vos goûts personnels
  • Parce que vous savez que le coût d'entretien et d'utilisation de votre maison dépendra autant de la qualité de sa conception que du sérieux avec lequel les travaux auront été réalisés.
  • Parce que vous souhaitez que votre chantier s'ouvre le plus rapidement possible
  • Parce que, si votre maison doit avant tout vous plaire, elle doit aussi respecter l'environnement dans lequel elle s'inscrira
Quel est le rôle d'un architecte ?
  • L'architecte est chargé par le client, appelé maître d'ouvrage, de concevoir le projet architectural.
  • En France ils font appel à l'architecte : Le particulier, l'élu local, le commerçant, le promoteur, l'industriel, les copropriétaires, l'agriculteur.
Quelles garanties vous offre l'architecte ?
Quand doit-on faire appel à un architecte ?
Combien coûte un architecte ?
 
 
 
 
 
 
 Garantie de compétence
De par les études qu'il a suivi, et l'expérience accumulée tout au long de sa carrière professionnelle, l'architecte possède les compétences générales permettant d'apporter un conseil précieux pour la réalisation d'un projet.
Ses connaissances techniques lui permettent de mettre en oeuvre et de proposer des solutions aux demandes formulées par le client, et de résoudre les problèmes qu'il pourrait rencontrer. Sa connaissance artistique, en fonction de sa sensibilité, lui permettra également de mettre en oeuvre un projet esthétique, intégrant les contraintes techniques, alliant harmonie des volumes et rythme des lignes.
 
Garantie d'éthique
L'architecte est tenu de respecter une éthique et une déontologie vis à vis de ses confrères, mais également vis à vis des entreprises en charge de la construction du projet.
L'architecte intervient en tant que conseil auprès de son client vis à vis des entreprises de construction, il se doit donc d'être impartial, et de défendre les intérêts techniques, esthétiques et financiers de ce client.
Un code de déontologie a été établi par l'Ordre des Architectes, auquel tous les architectes doivent adhérer. Tout manquement à ces obligations sont sanctionnés.
 
Garantie contractuelle
L'architecte doit signer une convention comportant la description de la nature et de l'étendue de ses missions ou de ses interventions, ainsi que les modalités de sa rémunération.
L'architecte est également soumis à une obligation de renseignement et de conseil.
 
Garanties professionnelles
L'architecte est un professionnel de la construction, et à ce titre, son intervention est garantie : garantie de parfait achèvement, de bon fonctionnement (2 ans) et décennale.
L'architecte doit contracter obligatoirement une assurance couvrant l'ensemble de sa responsabilité civile et professionnelle.
 
Concevoir un projet soumis à une demande de permis de construire
Le recours à un architecte est obligatoire pour la construction d'une maison, et pour le dépôt d'un permis de construire si la surface hors oeuvre nette (SHON) dépasse 170 m². Dans le cas d'un extension, ce n'est pas uniquement la SHON de l'extension qui est prise en considération dans la détermination de l'intervention d'un architecte, mais la SHON totale habitable existant+extension.
Dans tous les cas de figure, le recours à un architecte est toujours conseillé, au moins pour les phases préliminaires des études. L'architecte est en effet là pour apporter un conseil et un savoir-faire objectif.
 
Le coût de l'opération
Le montant HT des travaux dépend en premier lieu de la surface de la maison réalisée, des matériaux mis en oeuvre, et de la région de la construction. Ainsi une maison construite selon des techniques courantes et des matériaux traditionnels en Ile de France pourra coûter entre 900 et 1 250 € HT/m² (les prix pouvant être nettement supérieurs pour l'utilisation de techniques et de matériaux spécifiques).
 
La complexité
La complexité de la construction influe également sur son coût. Un terrain difficile d'accès (en montagne) ou qui nécessite des techniques spéciales pour la construction (terrain accidenté, inondable, meuble...) peut augmenter la complexité. Le type de construction peut également être plus ou moins complexe (programme particulier, formes non traditionnelles, techniques non courantes...).
 
La difficulté et l'entendue de la mission
La complexité de la construction aura un impact direct sur la difficulté de la mission (prolongation de la durée des études, nécessité de faire intervenir des techniciens spécialisés...). Les honoraires seront alors majorés en conséquence.
La mission de l'architecte peut être complète ou partielle et éventuellement suivie de missions complémentaires. Les honoraires seront différents selon l'étendue de la mission confiée à l'architecte. Le tableau ci-dessous indique, pour une mission de base, l'échelonnement des missions élémentaires et la répartition des honoraires correspondants.
 
Etudes préliminaires et avant projet sommaire
16 %
Avant projet définitif et dossier de permis de construire
16 %
Projet détaillé de conception et consultation des entreprises
20 %
Assistance à la passation des marchés d’entreprises
4 %
Direction des travaux
40 %
Assistance à la réception des travaux
4 %
 
 
La rémunération au forfait
Ce mode de rémunération est utilisé pour les mission de faible importance dont les données sont très clairement définies (programme, enveloppe financière...) ainsi que pour les missions complémentaires. La rémunération au forfait est fixée d'un commun accord entre l'architecte et son client.
 
La rémunération au pourcentage des travaux
Cette rémunération est calculée selon un pourcentage du coût des travaux. Le pourcentage varie en fonction de l'importance des travaux. Plus le coût des travaux est élevé, plus le pourcentage diminue. Ce pourcentage est également défini en fonction de la complexité des travaux à réaliser.
Il n'existe pas de barème officiel obligatoire dans le domaine de la construction privée. Les honoraires d'un architecte sont librement établis. Néanmoins, les grilles utilisées dans le cadre des marchés publics servent de base à l'établissement de nos propositions de rémunération.
A titre indicatif, pour un montant de travaux compris entre 75 000 € HT et 150 000 € HT, pour une construction de complexité moyenne, ce pourcentage est de 10,5 à 12 %. Ce pourcentage peut atteindre 15 % pour des constructions ou extensions à budget faible.
 
La rémunération au déboursé
Les honoraires au déboursé sont facturés à partir des interventions de l'architecte et de toutes dépenses y afférant : Ils couvrent les frais engagés par l'architecte pour l'exécution de son contrat (vacations horaires, frais particuliers sur justification, ...).
 
Le plan :
 

 

 

 
 
  
 
 

Publié dans vie pratique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article